photoNotreEntreprise
  • NOUVELLES

    8 novembre 2018

    Nos collègues Emmanuel, Dany et Giuseppe, tous trois employés dans notre entrepôt à Laval, tiennent la vedette d’une formidable vidéo présentant les services de L’étape, un organisme à but non lucratif offrant des services d’aide à l’emploi pour personne avec des limitations fonctionnelles.

    «Avant de travailler ici, j’ai fait une couple de petites jobs. Je suis content d’avoir connu L’étape vu qu’ici, c’est ma job qui dure le plus longtemps», explique Emmanuel dans cette capsule destinée à être diffusée en ligne et sur les médias sociaux.

    Ça fait maintenant six ans qu’Emmanuel a rejoint l’équipe du Groupe Geloso.

    «Moi J’aime ça travailler ici (…). Les gens sont compréhensifs», ajoute candidement le sympathique commis à l’entretien.

    Si Emmanuel apprécie l’opportunité qui lui a été offerte, il le rend bien à ses employeurs. À preuve, Nancy Salloum, directrice des ressources humaines, souligne les bienfaits de cette initiative.

    «On est super reconnaissant. Ce sont des gens qui sont hyper dévoués à nous, à l’entreprise et à leur travail», souligne-t-elle pour conclure la vidéo.

    Vous pouvez visionner la capsule ici : https://www.youtube.com/watch?v=C9OIOkg9Dl8

    10 avril 2018

    Le 6 avril dernier, le Groupe Geloso a remis un mémoire dans le cadre des consultations publiques du projet de loi 170.

    On y retrouve des pistes de solutions qui aborderont de façon globale la problématique de la consommation d’alcool, toutes catégories confondues, par les mineurs.

    Vous pouvez le lire ici.

    23 mars 2018

    « Dès la décision prise de quitter la catégorie Four Loko le 4 mars dernier, le groupe Geloso a immédiatement cessé la production de cette boisson et a commencé la destruction systématique de tous ses inventaires dans ses entrepôts. De ce fait, il a cessé la vente de ce produit aux détaillants autorisés et détenteurs de permis émis par la Régie. Le groupe Geloso ne vend pas ses produits directement aux particuliers. Maintenant, il revient aux détaillants (dépanneurs et épiceries) de déterminer comment ils souhaitent écouler leurs stocks existants qui, il faut le rappeler, demeurent 100% légaux et il revient aux détaillants de s’assurer de ne pas vendre de l’alcool aux mineurs. La décision du groupe Geloso était volontaire. Tout le monde est d’accord pour que les mineurs ne puissent pas avoir accès aux produits alcoolisés, il faut des meilleurs mécanismes de contrôle chez les détaillants qui vendent de l’alcool. » -Le Groupe Geloso